Les 8 bonnes raisons de créer votre SAS

1. Souplesse de fonctionnement !

Vous pouvez déterminer vous-même les règles de fonctionnement de votre société 

Par exemple, vous pouvez aménager les conditions d'entrée et de sortie des associés, prévoir ou non un conseil d’administration, prévoir ou non des délibérations en assemblée générale, etc.

2. Aucun capital social minimum !

Vous pouvez fixer librement le montant du capital social de votre SAS.

Le capital est composé :

-  d’apports en numéraire (argent)

- et/ou d’apports en nature (tout bien autre qu’une somme d’argent) réalisés par les associés lors de la constitution de la société.

Vous pouvez aussi faire un apport en industrie (carnet d’adresses, compétences), mais cet apport ne sera pas comptabilisé dans le capital social.

3. Un ou plusieurs associés !

Vous pouvez constituer une SAS avec plusieurs associés ou en étant le seul associé de la société : il s’agit d’une SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle), contrairement à la société anonyme qui suppose 7 actionnaires.

4. Faciliter les levées de fonds !

Cette forme sociale est très appréciée des investisseurs (fonds d’investissement). Vous pouvez émettre tout type de valeurs mobilières avec une SAS.

5. Une forme adaptée à toutes les entreprises !

La SAS est aussi bien utilisée par les petites entreprises que dans les groupes de sociétés.

6. Un statut social pour ses dirigeants !

Le Président de la SAS et ses dirigeants sont assimilés à des salariés du point de vue de la protection sociale. Vous bénéficiez donc du régime général de la sécurité sociale (sauf l’assurance chômage). Aucune cotisation sociale ne sera due si vous ne percevez pas de rémunération en tant que dirigeant.

7. Protection patrimoniale !

Vous isolez votre patrimoine personnel du patrimoine de la société.

La protection du patrimoine du chef d’entreprise est même renforcée en cas de conflit entre époux. En effet, l'article 1832-2 du code civil qui permet au conjoint qui a des biens communs avec un associé unique d'une EURL de revendiquer la qualité d'associé ne s'applique pas à la SAS !

8. Un atout fiscal !

La SAS, dont les bénéfices sont normalement imposés à l’impôt sur les sociétés, pourra dans certains cas faire une option pour l’imposition des bénéfices à l’impôt sur le revenu, c’est-à-dire entre les mains des associés.

2 pièges à éviter !

Attention à la désignation des commissaires aux comptes

Attention: les seuils prévus par la loi qui imposent la nomination d’un commissaire aux comptes dans une SAS sont inférieurs à ceux applicables dans d’autres formes sociales (notamment la société anonyme)

Vous devrez donc nommer un commissaire aux comptes lorsque deux des trois seuils suivants sont atteints à la clôture de l’exercice :

- 2 000 000 d’euros de chiffre d’affaires hors taxes,

- 1 000 000 d’euros de total bilan,

- Le nombre moyen de salariés permanents de 20 salariés.

Attention à bien rédiger vos statuts !

Puisque la SAS permet la liberté statutaire, il est vivement déconseillé de recourir à un modèle type, standard qui ne correspondra probablement pas aux besoins de votre entreprise.

Il vous faudra adapter vos statuts à votre situation !

Afficher

Mot de passe oublié?

Afficher

Afficher

Mot de passe oublié ? Merci de saisir votre addresse email. Vous allez recevoir un lien pour crée un nouveau mot de passe

Back to log-in

Close