SARL ou SAS, comment choisir ?

Vous hésitez entre créer une SARL et une SAS ? La SARL et la SAS sont les deux principales formes de société utilisées en France. Leur simplicité et la sécurité qu’elles offrent en font les types d’entreprise les plus adaptés aux besoins les plus courants des entrepreneurs. Voici un tableau récapitulatif des points communs et différences entre ces deux formes de société.

  SARL SAS
Nombre d’associés De 2 à 100 associés A partir de 2 associés. Pas de maximum
Dirigeant Gérant(s) personne physique Président, personne physique ou morale et un (ou plusieurs) Directeur Général
Capital de la société Fixé librement à partir d’1€. Fixé librement à partir d’1€.
Apport(s)
  • En numéraire,
  • En nature
  • En industrie.
  • En numéraire,
  • En nature
  • En industrie.
Personnalité morale Oui Oui
Protection du patrimoine
personnel des associés
La responsabilité des associés est limitée au montant de leurs apports, sauf s’ils ont commis des fautes de gestion ou accordé des cautions à titre personnel. La responsabilité des associés est limitée au montant de leurs apports, sauf s’ils ont commis des fautes de gestion ou accordé des cautions à titre personnel.
Imposition des bénéfices de la société Option :
  • Impôt sur les sociétés ou
  • Impôt sur le revenu pour les SARL de famille ou les SARL de moins de 5 ans.
Option :
  • Impôt sur les sociétés ou
  • Impôt sur le revenu pour les SAS de moins de 5 ans sous certaines conditions .
Statut fiscal du dirigeant Traitements et salaires pour le gérant, sauf si option de la société pour l’impôt sur le revenu. Traitements et salaires pour le Président, sauf si option de la société pour l’impôt sur le revenu.
Statut social du dirigeant
  • Gérant majoritaire rémunéré: Régime des travailleurs non salariés ,
  • Gérant rémunéré égalitaire/minoritaire/ou non associé : régime général de la Sécurité sociale (sauf assurance chômage),
  • Gérant non rémunéré égalitaire/minoritaire/ou non associé : aucun régime obligatoire de protection sociale.
  • Président rémunéré: Régime général de la sécurité sociale (sauf assurance chômage),
  • Président non rémunéré: aucune protection sociale obligatoire.
Obligations comptables
  • Comptabilité régulière obligatoire
  • Tenue des livres comptables
  • Etablissement des comptes annuels
  • Comptabilité régulière obligatoire
  • Tenue des livres comptables
  • Etablissement des comptes annuels .
  • Nomination d’un Commissaire aux comptes Obligatoire Si 2 des 3 conditions suivantes sont remplies :
    • le bilan est supérieur à 1 550 000 €,
    • le CA HT est supérieur à 3 100 000 €,
    • l’entreprise compte plus de 50 salariés.
    Obligatoire à partir d’un seuil plus bas que pour la SARL, si 2 des 3 conditions suivantes sont remplies :
    • le bilan est supérieur à 1 000 000 €,
    • le CA HT est supérieur à 2 000 000 €,
    • l’entreprise compte plus de 20 salariés.
    Cessions de titres Les cessions de parts sociales constatées par un acte de cession et sont soumises au droit d’enregistrement qui s’élève à 3 % calculé sur le prix de cession diminué d’un abattement égal pour chaque part sociale, au rapport entre 23 000 euros et le nombre total de parts dans la société.
    Pour chaque cession, la plus-value est imposable au titre des Bénéfices non commerciaux.
    Les cessions d’actions constatées par simple virement de compte à compte et sont soumises au même droit de 0,1%. Pour chaque cession, la plus-value est imposable au titre des Bénéfice Contrairement à la SARL, il n’y a pas d’obligation de bénéficier de l’agrément des autres associés, en revanche, ces derniers peuvent prévoir cette obligation dans les statuts non commerciaux.
    Formalités de création Formulaire M0 ;
    Statuts ;
    Publication dans un journal d’annonce légale ;
    Déclaration de non-condamnation pour les dirigeants ;
    Dépôt des fonds sur un compte bloqué ;
    Le cas échéant rapport du commissaire aux apports sur les apports en nature
    Formulaire M0 ;
    Statuts ;
    Publication dans un journal d’annonce légale ;
    Déclaration de non-condamnation pour les dirigeants ;
    Dépôt des fonds sur un compte bloqué ;
    Le cas échéant rapport du commissaire aux apports sur les apports en nature

    Afficher

    Mot de passe oublié?

    Afficher

    Afficher

    Mot de passe oublié ? Merci de saisir votre addresse email. Vous allez recevoir un lien pour crée un nouveau mot de passe

    Back to log-in

    Close